Liqueurs — Alcooclic

Martell lance « L’or de Martell »

17 juin 2009 at 15 h 15 min

La célèbre marque de cognac Martell souhaite continuer à se développer dans l’univers du luxe, et a, pour cela, décidé de se doter d’un produit « ultra-premium » avec comme objectif d’incarner l’esprit de la marque.

Objectifs ? : s’adresser à des consommateurs très exigeants, en quête d’ostentation mais aux cultures diverses (Russie, Chine, USA…), tout en restant cohérent avec les valeurs de Martell.

Martell a fait appel à l’agence Dragon Rouge pour offrir un écrin à la hauteur des aspirations de ce nouveau cognac.

De là est né « L’Or de Martell« , travaillé à partir du concept du Nombre d’Or ((1+ √5)/2) avec un flacon taillé dans du cristal de Sèvres et orné d’or. Magnifiquement conçu, l’ensemble est d’un rare équilibre entre technique et création, et réussi sans problème le pari d’entrer dans le monde du haut luxe.

martell Or L'or de martell

Du point de vue du contenu, toute l’expertise de Martell et de ses 250 ans d’histoire, a été réunie pour créer un cognac d’exception dont certains chais datent de 1830 !!
D’abord lancé aux Etats-Unis et aujourd’hui en Asie, ce cognac ultra précieux remporte déjà un vif succès un peu partout dans le monde.

Poliakov « Mixology »

5 juin 2009 at 15 h 47 min

Poliakov Vodka (groupe La Martiniquaise) lance deux nouvelles liqueurs à base de vodka. Baptisée Poliakov Mixology, la gamme comporte deux parfums s’inspirant chacun de deux univers différents pour attirer une cible jeune et féminine.

Le premier parfum, « Guarana » (composé de Guarana, liqueur de baie bleue et myrtille) surfe sur l’expansion des cocktails à base d’Energy drink et sur l’essor du Guarana.

Le second parfum, « Cosmopolitan » (composée d’orange amère, cranberry, framboise et citron vert) s’inspire, quant à lui, d’un univers très girly type « Sex & the city« .

Poliakov Mixology

Titrant 18°, Poliakov Mixology fait parti de cette grande tendance des alcools à base de vodka. A boire sur glace ou en cocktail.

Prix conseillé:  11€ / En vente en grande surface (Monoprix, Simply Market, Carrefour…)

Le Lillet, l’apéritif qui monte

22 avril 2009 at 9 h 30 min

Lillet, apéritif liquoreux à base de vin originaire du sud-ouest, racheté il y a un an par Pernod Ricard, connait depuis un succès croissant.

Loin d’arrivé à la hauteur du leader des apéritifs à base de vin Martini, Lillet enregistre tout de même une progression de 6% en valeurs  sur l’année et surtout une augmentation de 25% des ventes ! Le marché des apéritifs est l’un des seul à être stable malgré la crise, ce sont d’ailleurs ce type d’alcools qui s’en sortent le mieux.

Lillet apéritif

Pernod Ricard a donc eu le nez creux, et souhaite continuer à développer la marque, tout en jouant sur l’aspect régional du produit, très populaire en Gironde.

Le Lillet est composé à 85% de vins et à 15% de liqueurs de fruits (principalement d’orange), le tout vieillissant ensuite en fûts de chêne.  Il en existe deux variantes :

  • Lillet Blanc
  • Lillet Rouge

A noter que dans les deux derniers épisodes de James Bond, Casino Royale et Quantum of Solace, l’agent 007 commande un « Kina Lillet Martini », cocktail inventé par ses soins à base de Lillet.

L’absinthe en France

7 avril 2009 at 11 h 30 min

Interdit, pas interdit ? Autorisé mais à certaines conditions ? L’absinthe n’est plus la même qu’à l’époque… En Espagne c’est de la « vraie »… On entend tout et son contraire sur l’absinthe et nous allons tenter d’éclaircir la situation sur cette alcool en France.

L’histoire :

Pour commencer il faut rappeler qu’au 19ème siècle, l’absinthe avait la réputation de rendre fou (l’histoire raconte que Van Gogh s’est coupé l’oreille après en avoir bu 3 bouteilles) et beaucoup on invoqué des taux de thuyone mal maitrisés (250mg/l), mais plusieurs études réalisées sur des bouteilles d’époques ont montrées qu’il ne s’agissait que d’un mythe et que les taux de l’époque était dans l’ensemble plutôt bas (moins de 20 mg/L).

Affiche Anti Absinthe

Une autre étude a d’ailleurs démontré que les effets prêtés à la thuyone (hallucinations, convulsions, absinthisme…) n’étaient qu’affabulation et que la raison principale de la nocivité était plutôt … l’alcool (présent à près de 70°).

L’interdiction :

Toujours est il qu’en 1915, la France fait interdire l’absinthe pour lutter contre l’alcoolisme : « Sont interdites la fabrication, la vente en gros et au détail ainsi que la circulation de l’absinthe et des liqueurs similaires visées par l’article 15 de la loi du 30 Janvier 1907 et l’article 17 de la loi du 26 Décembre 1908. »

Le retour :

En 1981, une directive européenne autorise jusqu’à 35mg de thuyone par litre de boisson alcoolisée. La France aménagea cette directive dès 1988 et abrogea la loi de 1915.

En 2001, le décret n° 2001-435 du 21 mai 2001 précise que « les essences d’absinthe et produits assimilés ou susceptibles de les suppléer, peuvent, sous quelque forme que ce soit, être importées, fabriquées, mises en circulation, détenues ou vendues. »

Conclusion :

L’absinthe est donc autorisée en France de la même façon que dans les autres pays d’Europe, mais elle est peut être davantage nourrie de légendes, ce qui explique une popularité encore peu développée.

Pastis de … Nice

19 mars 2009 at 7 h 00 min

Vous me direz « Pastis de Nice » ça rime, alors pourquoi pas ? Pourtant c’est une grande première que LA boisson marseillaise par excellence soit produite à Nice.

pastis de nice

Ce pastis niçois est produit artisanalement par le Père Gil Florini, recteur du sanctuaire de la Madone d’Utelle.

Pour la petite histoire le Père Florini crée des liqueurs depuis 25 ans, et c’est la première fois qu’il ose s’attaquer au Pastis qui est l’une de ces boissons favorites. Il a d’ailleurs choisi d’utiliser les anciennes méthodes de production des anisetiers liquoristes afin de s’assurer un résultat à la mesure de l’enjeu !

Pour plus d’informations : www.pastisdenice.com

Bataille des prix entre Pernod Ricard et Leclerc

18 mars 2009 at 17 h 55 min

Ricard (groupe Pernod Ricard) a décidé de ne plus livrer les centrales d’achats des centres commerciaux E. Leclerc. La raison ?  Faire pression sur le distributeur dans les renégociations de prix qui ont lieux actuellement.

Pour autant on voit mal Ricard se passer de Leclerc qui reste le leader de la distribution en France avec près de 18% de parts de marchés.