Marketing — Alcooclic

BeerTender, le Nespresso de la bière ?

21 mars 2009 at 14 h 00 min

Développé par Heineken en partenariat avec Krups, BeerTender est un système de tireuses pression destinées principalement aux particuliers.

Beertender

Leader du marché avec 77% de parts de marchés et déjà 140.000 machines vendues dans le monde, BeerTender se positionne relativement haut de gamme en terme d’image (on retrouve d’ailleurs le concept de « club » cher à Nespresso).

Utilisant des futs de 5 litres disponibles en grandes surfaces, c’est avant tout la puissance commerciale et marketing d’Heineken qui a permis au système de se démarquer.

Comptez minimum 150€ pour une machine et 20€ pour un fût. Point faible : seulement trois bières sont disponibles pour ce système sur le marché français (des bières du groupe Heineken évidemment) :

  • Heineken
  • Pelforth
  • Affligem

Sur un marché en plein développement, la concurrence se met en place avec le système Perfectdraft crée par Philips et Inbev (qui possède entre autre Stella Artois, Budweiser, Hooegarden, Jupiler ou encore Leffe).

Perfectdraft logo

Le système a l’avantage de proposer un plus grand choix de bières, mais il reste pour le moment challenger notamment à cause d’une distribution floue (le système est disponible en France mais les fûts sont disponible en magasin uniquement en Belgique/Luxembourg/Pays-Bas et Allemagne).

Autre concurrent mais positionné sur un marché semi-pro, la brasserie alsacienne Meteor a mis au point son propre système de tireuse pression d’une qualité apparemment nettement supérieure mais à un prix élevé (550€ la machine) et pour un choix de bière uniquement tourné vers sa propre marque.

France Boissons change de logo

20 mars 2009 at 16 h 56 min

France Boissons, leader de l’approvisionnement en boissons alcoolisées des bars, restaurants et boites de nuits, vient de se doter d’un nouveau logo et d’une nouvelle charte graphique.

Ancien logo :

France Boissons

Nouveau logo :

France Boissons Logo

L’identité visuelle de l’entreprise se veut désormais plus dynamique et plus moderne pour refléter au mieux les attentes de ses 60 000 clients ainsi que le travail de ses équipes sur le terrain, tout comme la baseline très volontariste.

Les trois points verts viennent rappeler l’identité visuelle du groupe Heineken auquel appartient l’entreprise.

Millésima, un négociant en vin s’interesse à la blogosphère…

13 mars 2009 at 16 h 53 min

… et créé une caisse découverte spécialement destinée aux blogueurs !

Ici, chez Alcooclic, nous saluons la très bonne initiative de Millésima, un négociant en vin qui lance la première « Caisse Découverte Web 2.0 » réalisée par des bloggers, tous amateurs de vin qui ne sont pas issus du circuit professionnel !

Concretement, la dizaine de blogueurs invités à cet évenement par eBuzzing ont décidé, tels de vrais oenologues les vins qui allainent être présentés dans cette caisse spéciale.

Extrait de l’article du blog de Millesima

Cette caisse est donc destinée aux jeunes amateurs de vins qui évoluent au rythme d’Internet et préfèrent se référer à leur pairs plutôt qu’aux grands guides, contrairement à leurs aînés.
En utilisant les bloggeurs pour sélectionner les produits ainsi que leurs blogs comme support de communication, Millésima offre la caisse découverte web 2.0 à travers LE support favoris de ses nouveaux consommateurs. Et enfin, pour illustrer le concept de la caisse web 2.0, Millésima a confié la réalisation d’un film Internet à la maison de production, BLARD MEDIA qui produit des émissions telle que « Café du e-Commerce » destinée aux décideurs des nouvelles technologies et du e-commerce.

Caisse découverte Web 2.0 par Millésima, caisse composée de 2 blles de chacun des vins suivants :
Château d’Issan 2002  Cru bourgeois – Margaux
Château La Tour de Mons 2005 Cru bourgeois supérieur – Margaux
Château Talbot 2004  4e cru classé – Saint-Julien
Château La Fleur Peyrabon 2003  Cru bourgeois – Pauillac
Château Les Ormes de Pez 2004 Cru bourgeois exceptionnel – Saint-Estèphe
Château de Sales 2003  – Pomerol
La caisse de 12 blles : 350€ TTC

Bravo à Millésima pour cette brillante initiative.

Disaronno veut rajeunir son image

6 mars 2009 at 18 h 11 min

La plus fameuse des marques d’Amaretto : Disaronno vient de mettre en place un partenariat avec le magazine belge Nightcode afin d’organiser une série de 10 soirées « clubbing » autour de sa liqueur et du cocktail Disaronno Caïpi (Disaronno / Citron vert / Sucre).

Au programme 10 DJ féminins de premier plan dans les meilleures boites de nuits de Belgique avec pour objectif de remettre au goût du jour cette liqueur aux amandes.

Le Standard de Liège s’offre sa propre bière

3 mars 2009 at 2 h 01 min

Nos amis belges s’offrent une marque de bière supplémentaire ! Lundi, la direction du club de football du Standard de Liège a lancé « La bière des Rouches » (surnom des joueurs du club) au prix d’1,50 euros la bouteille.

Le directeur-général du club explique que « le Standard de Liège est désormais une marque très porteuse et est courtisé depuis pas mal de temps par des producteurs de bière ». Ce n’est d’ailleurs pas un coup d’essai en terme de merchandising, le club proposant déjà à ses supporters un vin italien estampillé aux couleurs du club.

Cette bière blonde sera produite par la Brasserie de Val-Dieu et présente un taux d’alcool de 6° avec un arrière-goût légèrement sucré.

Bière des rouches

Photo: Vincent Kalu

Malheureusement il ne sera pas possible de consommer la fameuse bière au sein du stade de Liège, une brasserie concurrente ayant déjà l’exclusivité.

Carlsberg lance une bière à 270€

27 février 2009 at 18 h 35 min

270€ pour 37,5 Cl (soit un poil plus qu’une petite canette) ça fait mal ! Le brasseur Danois Carslberg vient de lancer la « Jacobsen Vintage No.2 2009« .

Murie en fûts de chênes français pendant 100 jours, la bière a un potentiel de garde de 50 ans !
Seul 600 bouteilles seront mises en vente avec 5 designs différents, tous réalisés par l’artiste dano-chilien Marco Evaristti. Avec 8,7% d’alcool, elle proposerait « des arômes de malt fumé, de vanille et de cacao » d’après Carlsberg.