12/12 fait revivre le Pastis de Saint-Tropez

Le Pastis est l’apéritif du sud par excellence avec Marseille pour place forte. C’est Ricard qui ira jusqu’à institutionnaliser l’appellation « Pastis de Marseille« .

Mais ce serait enfermer le pastis dans l’ombre d’un inventeur unique et absolu. Bien que la réalité commerciale aille dans le sens de cette histoire, les choses sont rarement aussi simples.

Fernandel & Gabin partageant un Pastis en 1964

L’après-absinthe a fait se développer de nombreux substituts à base de plantes. Dans le sud, l’anis, le fenouil ou la réglisse sont à la fête et donneront sa base à la création du Pastis (du provençal « pastis », qui signifie « mélange »)

Cette pratique se retrouve partout : de Marseille à Nice, en passant par Saint-Tropez… (et même jusqu’en Suisse !)

Une ancienne bouteille de Pastis de Saint-Tropez

C’est pour rendre hommage à cette histoire que la marque 12/12 relance le « Pastis de Saint-Tropez » : une boisson toujours aussi synonyme de soleil et de convivialité, avec une touche du glamour associé à la célèbre station balnéaire en plus.

Avec sa carafe illustrée par Quentin Monge, le Pastis de Saint-Tropez de 12/12 fait rayonner l’art de vivre tropézien entre farniente au soleil et l’iconique pétanque !

Son nom provient d’ailleurs directement de l’univers de la pétanque : la pétanque se jouant en 13 points, 12/12 indique une « boule de match ». La passion de la boule a même amené la marque à agrémenter le bouchon d’un cochonnet détachable !

En terme de jus, le 12/12 offre des notes de fleur d’oranger et de figue, issues de plantes du golfe de St Tropez, qui lui donne sa spécificité tropézienne tout en conservant l’authenticité d’un pastis du sud.

Le Pastis de Saint-Tropez sera distribué nationalement à partir de 2021 au tarif conseillé de 28€ la bouteille.

Mais pour les chanceux, il sera disponible dès cet été dans les bars & cavistes de la région de Saint-Tropez.

Laisser un commentaire

Ecrivez votre commentaire
Indiquer votre nom