Bacardi sort une bande-dessinée pour raconter son exil

26 août 2014 at 9 h 00 min

L’histoire du rhum Bacardi fut mouvementé (à lire sur le même sujet : La bataille pour la marque « Havana Club »).

Crée en 1862 à Cuba, la marque s’est exilée suite à la révolution cubaine en 1959 et est désormais produit principalement à Porto-Rico. Malgré tout, Bacardi a fait le choix de continuer s’appuyer sur ses origines cubaines pour communiquer.

Bacardi USA vient de lancer une bande-dessinée « digitale » romançant les débuts de la marque par Emilio Bacardi (fils du fondateur Don Facundo Bacardi Masso) à Santiago de Cuba. Pour cela la marque a fait appel à Warren Ellis pour le scénario & à Michael Allred pour le dessin, tous deux ayant notamment collaborés sur des projets des comics Marvel.

Le support est original et la réalisation plutôt réussie :

The Spirit of Bacardi Bande dessinée

Vous pouvez télécharger la bande-dessinée en cliquant ici

La story-telling de concernant l’histoire de Bacardi se déploie internationalement et même en France les affiches de la marque arborent désormais la phrase : « Malgré les soubresauts de l’histoire et l’exil de sa terre natale de Cuba, la famille Bacardí est restée fidèle à ses racines et à ses traditions« .

Affiche Bacardi Né à Cuba

La stratégie consistant à assumer son exil, bien qu’intéressante & courageuse, peut s’avérer être à double tranchant pour la marque car elle touche des questions politiquement clivantes. En soulignant un tel sujet, Barcardi peut amener les consommateurs à se poser des questions qui ne vont pas forcement dans le sens de la marque (question de l’exil financier, liens avec le régime de Batista, lieu de production actuel du rhum…).

L’avenir nous dira si cette stratégie de communication est payante. Bacardi est actuellement le rhum le plus vendu dans le monde.