L’absinthe en France

7 avril 2009 at 11 h 30 min

Interdit, pas interdit ? Autorisé mais à certaines conditions ? L’absinthe n’est plus la même qu’à l’époque… En Espagne c’est de la « vraie »… On entend tout et son contraire sur l’absinthe et nous allons tenter d’éclaircir la situation sur cette alcool en France.

L’histoire :

Pour commencer il faut rappeler qu’au 19ème siècle, l’absinthe avait la réputation de rendre fou (l’histoire raconte que Van Gogh s’est coupé l’oreille après en avoir bu 3 bouteilles) et beaucoup on invoqué des taux de thuyone mal maitrisés (250mg/l), mais plusieurs études réalisées sur des bouteilles d’époques ont montrées qu’il ne s’agissait que d’un mythe et que les taux de l’époque était dans l’ensemble plutôt bas (moins de 20 mg/L).

Affiche Anti Absinthe

Une autre étude a d’ailleurs démontré que les effets prêtés à la thuyone (hallucinations, convulsions, absinthisme…) n’étaient qu’affabulation et que la raison principale de la nocivité était plutôt … l’alcool (présent à près de 70°).

L’interdiction :

Toujours est il qu’en 1915, la France fait interdire l’absinthe pour lutter contre l’alcoolisme : « Sont interdites la fabrication, la vente en gros et au détail ainsi que la circulation de l’absinthe et des liqueurs similaires visées par l’article 15 de la loi du 30 Janvier 1907 et l’article 17 de la loi du 26 Décembre 1908. »

Le retour :

En 1981, une directive européenne autorise jusqu’à 35mg de thuyone par litre de boisson alcoolisée. La France aménagea cette directive dès 1988 et abrogea la loi de 1915.

En 2001, le décret n° 2001-435 du 21 mai 2001 précise que « les essences d’absinthe et produits assimilés ou susceptibles de les suppléer, peuvent, sous quelque forme que ce soit, être importées, fabriquées, mises en circulation, détenues ou vendues. »

Conclusion :

L’absinthe est donc autorisée en France de la même façon que dans les autres pays d’Europe, mais elle est peut être davantage nourrie de légendes, ce qui explique une popularité encore peu développée.