Media sociaux — Alcooclic

Carlsberg #HappyBeerTime

15 avril 2014 at 11 h 39 min

Carlsberg a décidé de dépoussiérer l’happy hour : ce moment de consommation où les boissons sont à prix réduits (autorisées en France uniquement si certaines boissons non-alcoolisées sont également proposées à prix réduits). Habituellement l’happy hour est sur une plage horaire limitée (18h-21h par exemple).

Carlsberg a décidé de proposer à des bars le programme #HappyBeerTime. Le principe est simple : plus les gens partages de contenus sur instagram contenant le hashtag #HappyBeerTime + le nom du bar, plus l’Happy hour se prolonge. En clair Carlsberg échange de la visibilité sur les média-sociaux contre des verres à tarif réduit.

Le dispositif prend forme via une clé USB qui renferme le logiciel à brancher à un écran dans le bar participant. L’idée a été développée par l’agence Danoise Konstellation mais n’existe pour l’instant qu’à l’état de projet mais sa mise en place aurait de quoi séduire certains bars (à condition de trouver un arrangement commercial), affaire à suivre !

Budweiser Buddy Cup

2 mai 2013 at 9 h 00 min

Après Heineken et ses bouteilles interactives qui émettent des signaux lumineux, voici que Budweiser présente des verres qui vous permettent d’ajouter des amis Facebook simplement en trinquant avec eux. Le principe est simple : lorsque les deux verres se touchent, cela ajoute automatiquement l’autre personne comme ami sur le célèbre réseau social !

Nommé BuddyCup le concept de Budweiser restera très probablement un dispositif événementiel mais l’idée aura eu le mérite de faire parler d’elle sur la toile et de positionner Budweiser comme une marque innovante.

Du pouvoir de la contestation online : le cas Maker’s Mark

20 février 2013 at 10 h 16 min

Maker’s Mark est une marque de bourbon américaine, appartenant au groupe Beam, et dont la distillerie est située dans l’Etat du Kentucky.

Dernièrement, comme d’autres marques auparavant, elle a pris la décision de modifier la teneur en alcool d’une des ses boissons, passant de 45° à 42°, un choix devant renforcer et augmenter la courbe de vente et faire face à la demande croissante.

Un changement qui n’a, semble-t-il, pas eu la faveur des consommateurs. En l’espace d’une semaine, nombreuses ont été les réactions sur les réseaux sociaux, contestant cette modification, craignant particulièrement l’impact sur le goût, et demandant un retour à la recette originale.

Dont acte.

Couverture Facebook - Maker's Mark - 19/02/2013

En deux communiqués de presse, la marque a répondu aux internautes.

Le premier devait désamorcer la polémique, en revenant sur les raisons qui ont conduit vers la baisse du degré d’alcool, répondant aux principales questions soulevées par les consommateurs, et assurant que la teneur en alcool ne changera pas le goût. A cet instant, il n’est pas encore question de revenir sur la décision.

En date du 17 février, le second communiqué officialise le retour en arrière de la marque, avec effet immédiat. D’autres solutions seront mises en oeuvre pour augmenter les capacités de production. Maker’s Mark en profite pour remercier et valoriser l’opinion émise par les amateurs de la marque, glissant des excuses officielles au passage.

You spoke. We listened. And we’re sincerely sorry we let you down. […]

Your trust, loyalty and passion are what’s most important. We realize we can’t lose sight of that. Thanks for your honesty and for reminding us what makes Maker’s Mark, and its fans, so special.

A 9h ce matin, le post Facebook reprenant ce dernier communiqué comptabilisait 4 293 commentaires, 8 613 partages et 27 600 likes.

Retour à la case départ donc, avec le coup de projecteur en plus.

Foster’s – Online Hero

1 février 2013 at 9 h 00 min

La marque de bière australienne Foster’s revient avec une publicité vraiment décalée. Foster’s se moque ici des bonnes actions que les gens réalisent sur les réseaux sociaux (sensibiliser pour le sauvetage des animaux,…).

Foster’s propose « The Art of Chillin » (L’Art de se Détendre) pour contrebalancer cette activité débordante sur internet. Bien réalisé et amusant :

Church End Brewery confesse vos péchés

21 décembre 2012 at 12 h 04 min

Church End Brewery, une petite brasserie anglaise, a décidé (comme beaucoup de marques) de jouer avec la fin du monde annoncée pour le 21 décembre 2012.

Prenant appui sur son passé religieux, la brasserie a lancé une campagne en incitant les internautes à confesser leurs péchés sur le réseau social Twitter via le hashtag #confessyoursins.

Afin de promouvoir l’opération, 3 créations « print » ont été réalisées par l’agence Rees Bradley Hepburn avec une réalisation particulièrement soignée :


La pinte QR code de Guinness

24 mai 2012 at 8 h 00 min

La marque irlandaise innove encore et toujours. Un petit dispositif amusant a été crée par BBDO New-York en reprenant la « mode » des QR codes.

La Guinness étant noire (à l’instar de la plupart des QR codes), la marque a crée des verres disposant de QR codes qui ne sont lisibles que si la pinte est remplie (de Guinness).

Une fois scanné, le code vous permet de partager l’expérience sur vos comptes sociaux (Facebook, Twitter, Foursquare…), de télécharger des coupons et d’avoir accès à des contenus Guinness exclusifs :

Une idée plutôt amusante qui positionne la marque comme « innovante » bien que l’opération n’ait pas pour but d’être développée à un large public.

Me and The Macallan sur Instagram

22 mars 2012 at 9 h 00 min

La marque de whisky écossais The Macallan voue un certain intérêt pour la photographie. Elle se révèle également présente sur les médias sociaux, que ce soit au travers de son blog, de Facebook, de Twitter ou encore par Flickr et YouTube. La marque, avec l’appui de son agence The BIG Partnership, a donc pris l’initiative de joindre les deux bouts, en mettant à l’honneur les talents de photographe de son public en utilisant ces différents moyens de diffusion.

Logo The Macallan

Depuis la fin février, les amateurs de whisky sont donc invités à poster des photos symbolisant leur amour pour The Macallan via la plateforme Instagram, en prenant soin d’accompagner leurs clichés par le tag #meandthemacallan. La compétition prendra fin le 26 mars 2012, date à partir de laquelle cinq photos seront sélectionnées et mises en avant par The Macallan tandis que les photographes se verront remettre un prix.

Si cette compétition permet une nouvelle fois de mettre en lumière les liens qui unissent The Macallan à l’univers de la photographie tout en boostant sa présence en ligne, elle reste assez sélective dans la mesure où, pour le moment, Instagram reste une application uniquement accessible par les utilisateurs d’iPhone.

C’est sans doute pour faire face à d’inévitables déceptions voire mécontentements, que la marque a lancé quelques jours auparavant un autre dispositif, accessible plus largement aux internautes, en leur permettant de faire part de photos également par Facebook et Twitter. Dans ce cadre précis, il s’agit de mettre en avant une fois par mois une photo sélectionnée sur le blog de la marque, en jouant sur le principe du « meilleur cliché du mois ».

Quelques unes des prises de vues spéciales #meandthemacallan sont d’ores et déjà visibles, avec plus ou moins de réussite il faut bien le dire.

Track your Bud ou la traçabilité selon Budweiser

19 mars 2012 at 9 h 00 min

Budweiser vient de lancer aux Etats-Unis une campagne baptisée Track your Bud.

Logo Track your Bud

Le consommateur va pouvoir tracer sa propre bière afin d’en savoir plus sur son origine et sa fabrication.

Le fonctionnement est simple : il suffit de scanner le QR code intégré au pack, de télécharger l’application ou tout simplement de se rendre directement sur le site www.trackyourbud.com. Une fois le code de la bouteille ou de la canette entré, c’est parti pour la visite.

Copie d'écran Track your Bud

Vous apprendrez de quelle brasserie vient votre bière, sachant qu’il y en a 12 sur tout le territoire américain ; vous en saurez plus sur les matières premières et ingrédients la composant, le processus de fermentation ou l’étape d’embouteillage, le tout mêlant informations insolites, chiffres clés, photos et vidéos.

D’autres possibilités d’interaction sont prévues dans cette campagne par le biais d’une application dédiée, prochainement disponible à la fois sur iPhone et Android. Ainsi, grâce à leur compte Facebook, les consommateurs vont pouvoir se connecter entre eux, collecter les badges liés aux 12 brasseries américaines, partir à la chasse aux lots afin d’avoir l’opportunité de leur donner leur nom ou encore de gagner différents prix.

C’est une autre façon de raconter l’histoire globale de la marque en partant de l’histoire particulière d’une bouteille, créant un lien direct avec le consommateur, tout en valorisant fortement les procédés artisanaux, la qualité et le caractère unique du produit qu’ils ont entre les mains.

Swedish House Mafia change de crèmerie

15 mars 2012 at 10 h 30 min

Après avoir travaillé l’année dernière avec Smirnoff, le groupe électro Swedish House Mafia s’est, cette fois-ci, associé à Absolut vodka !

Un titre inédit, « Greyhound », a été écrit spécialement pour la campagne. Le titre est accompagné d’un clip particulièrement spectaculaire, qui sert de base à la campagne :

Un cocktail nommé Absolut Greyhound (vodka / pamplemousse) a évidemment été crée pour l’occasion.

En plus de ce partenariat fort, la campagne s’articule également autour d’un dispositif Facebook avec l’application « Absolut Remix » qui, comme son nom l’indique, vous permet de remixer le fameux morceau à votre sauce.

La dispositif de la campagne est très impressionnant, mais le fait que Swedish House Mafia aient travaillé pour une marque directement concurrente l’année dernière est tout de même quelque peu étonnant en terme de décision stratégique.

Andes – The great escape

29 février 2012 at 8 h 00 min

Encore une campagne complètement délirante pour la marque de bière argentine Andes. Après le « Teletransporter » et la campagne « The Right Time to drink an Andes« , Saatchi&Saatchi remet le couvert avec une campagne décalée.

La marque se propose de mettre en place un scénario pour vous échapper des évènements auxquels vous êtes obligés de participer à contre-coeur (mariage, réunion de famille, spectacle d’école,…).

Une équipe de la marque vient vous chercher durant votre évènement avec une excuse improbable (votre maison est en feu, vous avez été contaminé…) pour vous permettre de vous échapper et de retrouver vos amis dans votre bar favori (pour boire de la Andes bien sûr!).

L’idée est amusante même si une réalisation en condition réelle parait compliquée.

Le service est pourtant disponible sur la page Facebook de la marque !